Sélection des protections respiratoires pour le soudage

Diminuer le risque respiratoire grâce au masque de soudage

Présentation des métaux et des procédés de soudage, et sélection d’une protection respiratoire

  • Toutes les fumées de soudage contiennent du gaz et/ou des particules. Le type de pollution dépend en partie du matériau que vous soudez, de sa finition ou de son nettoyage, mais aussi du type d’électrode de soudage utilisé. Consultez un expert de la santé au travail afin d’identifier les niveaux de risque par rapport aux normes de sécurité nationale. Les valeurs limites d’exposition professionnelle (VLEP) sont indiquées dans les exigences nationales de sécurité de chaque pays. Votre spécialiste de l’hygiène industrielle certifié peut utiliser les systèmes de contrôle environnementaux 3M™ EVM afin de mesurer le niveau de contaminants aériens en temps réel, ou les appareils de mesure des vapeurs organiques 3M™ pour déterminer les niveaux d’exposition individuelle.


Normes européennes

Les systèmes complets de filtration de l’air à ventilation assistée intégrant un masque ou une visière sont régis par la norme EN 12941. Les filtres antiparticules (P) ne font pas l’objet d’une classification distincte par la norme EN 12941 puisqu’ils sont intégrés aux systèmes. La norme EN 12941 définit trois classes de performances : TH1, TH2 et TH3. Les numéros indiquent le niveau de performance (fuite vers l’intérieur) et la résistance à la traction des tuyaux respiratoires et des raccords au sein de la classification. TH1 correspond à un pourcentage de fuite vers l’intérieur de 10 % maximum. Ce pourcentage s’élève à 2 % maximum pour TH2 et 0,2 % maximum pour TH3.
Les filtres antigaz affichent des lettres et des codes couleur indiquant le type de gaz contre lequel ils protègent, conformément à la norme EN 12941. Par exemple, A pour les gaz organiques, B pour les gaz inorganiques et E pour les gaz acides. Pour les protections respiratoires à ventilation assistée, la capacité d’un filtre antigaz est déterminée en testant le débit d’air de l’unité. Les numéros d’un filtre antigaz indiquent sa capacité : 1 pour une faible capacité, 2 pour une capacité moyenne et 3 pour une capacité élevée. Par exemple, un des filtres antigaz de l’appareil de protection respiratoire 3M™ Adflo™ est classifié A1B1E1.

Les appareils de protection respiratoire à adduction d’air sont régis par la norme EN 14594*. L’appareil n’est pas autonome et doit être alimenté en air de qualité respirable conformément à la norme EN 12021.

Pour en savoir plus sur les directives légales, les valeurs limites, etc., reportez-vous aux publications des autorités concernées


Guide général de protection respiratoire

Vous trouverez ci-dessous une présentation générale des types d’équipements 3M™ de protection respiratoire individuelle appropriés à vos applications de soudage. Elle s’intéresse aux différents métaux travaillés, aux procédés de soudage et aux conditions de ventilation. Elle répertorie ensuite les types de protection respiratoire que peut vous recommander votre spécialiste de l’hygiène industrielle selon les conclusions de son évaluation des risques.
P = Filtration des particules grâce à une protection respiratoire jetable, réutilisable ou à ventilation assistée et dotée d’un filtre à particules (P) haute performance.
P + A B E = Filtration des particules et des gaz grâce à une protection respiratoire à ventilation assistée dotée d’un filtre à particules haute performance (P) et d’un filtre A1B1E1 (ou A2).

S = Adduction d’air via un régulateur et une unité de filtration.

Étape 3

Poursuivez avec l’étape 3 pour une présentation générale des systèmes de protection respiratoire pour les applications de soudage.

SUIVEZ-NOUS
Changer de site
Suisse - Français