Comment ajuster les masques antipoussière Aura™ 9300+Gen3

  • Les masques antipoussière jetables ne sont efficaces que lorsqu'il y a une bonne étanchéité entre les bords du masque et le visage. Dès lors que cette étanchéité est altérée, l’air contaminé peut pénétrer et la protection est compromise. Respectez les consignes de mise en place chaque fois que vous portez le masque.


Conception 3 panneaux

- Pour s'adapter à une grande variété de formes et de tailles de visage

NOUVELLE soupape Cool Flow™ Confort*

- Fonction de "saisie" qui facilite la mise en place, le repositionnement et le retrait du masque
*(9312+Gen3, 9322+Gen3, 9332+Gen3 uniquement)

Panneau supérieur embossé

- Pour réduire la formation de buée sur les lunettes 3M

NOUVELLES languettes exclusives sur les panneaux

- facilitent la mise en place, le repositionnement et le retrait du masque

Barrette nasale souple intégrée et mousse nasale d

- Offrent un confort adapté

Vidéos d'ajustement


Processus d'ajustement

  • Processus d'ajustement – étape 1

    1. En tenant le masque à l'envers et à l'aide des languettes, séparez les panneaux supérieur et inférieur.

  • Processus d'ajustement – étape 2

    2. Tirez sur les languettes du menton et du nez jusqu'à ce que la barrette de nez se plie de manière à ce que le masque prenne une forme de coque. Assurez-vous que les deux panneaux sont complètement dépliés.

  • Processus d'ajustement – étape 3

    3. Tout en tenant les languettes, placez le côté ouvert du masque sur le visage.

  • Processus d'ajustement – étape 4

    4a) masque AVEC SOUPAPE - D'une main, tenez les côtés de la soupape pour positionner le masque sur le visage.

    4b) masque SANS SOUPAPE - Tenez le masque dans une main avec le côté ouvert vers le visage.

  • Processus d'ajustement – étape 5,6

    5. Avec l'autre main, prenez chaque élastique à tour de rôle et tirez pour les passer par-dessus votre tête.

    6. Placez l'élastique supérieur sur le sommet de la tête et l'élastique inférieur sous les oreilles. Les élastiques ne doivent pas être enroulés. Ajustez les panneaux supérieur et inférieur à l’aide des languettes, pour un port confortable. Assurez-vous que les panneaux ne sont pas pliés et que les languettes sont pliées à plat.

  • Processus d'ajustement – étape 7

    7. Des deux mains, ajustez la barrette nasale à la forme de la base du nez afin d’assurer un bon ajustement et une étanchéité parfaite. Si vous pincez la barrette nasale d’une seule main, l’efficacité du masque peut être réduite.

  • Processus d'ajustement – étape 8

    8. Avant de pénétrer dans la zone de travail, contrôlez l’étanchéité du masque par rapport au visage.

En bref : L'essai d’ajustement

Les essais d’ajustement ne sont pas uniquement une exigence de nombreuses réglementations nationales : ils sont d’une importance vitale pour la sécurité respiratoire. Cette liste présente le pourquoi et le comment des essais d’ajustement.

  • Les essais d’ajustement doivent être réalisés avant toute utilisation d’un dispositif respiratoire
    ajusté Par ailleurs, des essais d’ajustement doivent être pratiqués dès lors qu’un masque respiratoire d’une taille, d’un type, d’un modèle ou d’un fabricant différent est utilisé, lorsqu’un changement physique susceptible de modifier l’ajustement intervient (par exemple en cas de perte/prise de poids importante, de soins dentaires ou autres modifications du visage), et en vertu de certaines réglementations nationales, sur une base régulière (par exemple, aux États-Unis, l’Agence pour la sécurité et la santé au travail impose la tenue de ces essais au moins une fois par an).
  • Également appelés masques filtrants, ces masques étanches doivent faire l'objet d'essais d'ajustement avant une utilisation obligatoire sur le lieu de travail.
    3M recommande que les masques jetables soient soumis à des essais d'ajustement afin de vérifier leur compatibilité avant une utilisation obligatoire sur le lieu de travail.
  • Néanmoins, les nombreuses réglementations nationales existantes spécifient que les administrateurs des essais (testeurs d’ajustement) doivent savoir comment mener à bien ces essais, reconnaître des résultats non valides, ainsi que nettoyer et entretenir correctement l’équipement. Certains pays proposent des programmes d’évaluation des compétences des testeurs d’ajustement sur la base du volontariat, par exemple le programme Fit2Fit de la BSiF au Royaume-Uni (www.fit2fit.org).
  • Un essai d’ajustement qualitatif qui ne peut être utilisé que pour tester certains Appareils de Protection Respiratoire à filtration par pression négative et dispositifs à adduction d’air et ventilation assistée par pression positive étanches (avec masque complet). Il s’appuie sur la capacité de l’utilisateur à détecter un goût, une odeur ou un agent irritant particulier. L’essai d’ajustement quantitatif peut être utilisé pour tester n’importe quelle protection respiratoire étanche. Cet essai repose sur l’utilisation d’un instrument pour mesurer les fuites au niveau du joint facial et produit un résultat numérique, le « facteur d’étanchéité ».
  • Sans ces essais d’ajustement, il n’existe aucun moyen de savoir si le dispositif respiratoire est effectivement en mesure d’assurer à l’utilisateur concerné le niveau de protection annoncé. Un dispositif respiratoire mal ajusté n’offrira très probablement pas le facteur nominal de protection annoncé ni le facteur de protection assigné et les travailleurs peuvent se retrouver exposés aux risques respiratoires inhérents à leur environnement de travail.
  • Un dispositif respiratoire ne peut fonctionner que si l’air circule à travers le filtre. Or, l’air emprunte le chemin qui offre le moins de résistance ; donc, si l’étanchéité au niveau du visage n’est pas assurée, l’air circulera autour et non à travers le masque. Il est donc essentiel de garantir un bon ajustement lors du port de masques antipoussière jetables.
  • Un dispositif respiratoire est souvent porté simultanément avec d’autres équipements de protection individuelle (EPI). Lunettes de sécurité, protections auditives, masques faciaux, casques de sécurité et combinaisons peuvent tous être associés à un dispositif respiratoire pour une protection complète de l’utilisateur, et risquent d’interférer avec l’étanchéité du masque. L’essai d’ajustement doit confirmer que l’équipement est compatible et qu’il ne réduit pas l’efficacité du dispositif respiratoire à cause d’une étanchéité défaillante.
  • Barbes, moustaches et poils peuvent compromettre l’étanchéité d’un dispositif respiratoire jetable. C’est pourquoi il est exigé que les employés se rasent de près le jour de l’essai d’ajustement et toute pilosité faciale sur les zones où le dispositif respiratoire est en contact avec le visage est interdite.
  • C’est pour cela que les essais d’ajustement impliquent différents exercices, comme des mouvements de tête et le fait de parler. Cela permet de déterminer la capacité du masque respiratoire à conserver ses capacités d’étanchéité lorsque le travailleur bouge.
webLoaded = "false" Loadclientside=No
SUIVEZ-NOUS
Les marques listées ci-dessus sont des marques déposées de 3M.
Changer de site
Suisse - Deutsch | Français