La préparation est la clé

  • Quelle que soit l'activité physique de votre choix - que vous fassiez du sport de haute compétition comme Javier, ou simplement rencontrer du monde et rester en bonne santé - l'échauffement et la récupération sont des étapes essentielles pour maximiser votre performance et réduire les risques de blessures.

    C'est pourquoi nous avons choisi l'un des meilleurs physiothérapeutes, capable de vous fournir des conseils et informations essentielles sur les phases d'échauffement et de récupération. En fin de compte, quelques efforts de plus au quotidien peuvent vraiment faire la différence.


Conseils pour les plus jeunes


La meilleure des pratiques sportives commence tôt

  • Javier Gómez Noya Stretching Against A Tree

    La plupart des meilleurs athlètes du monde découvrent leur sport de prédilection très jeunes. Cette expérience précoce de la compétition peut faire toute la différence plus tard. Mais il est également important pour les jeunes sportives et les jeunes sportifs de rester raisonnables dans leur démarche. Assurez-vous que vos articulations et vos muscles soient suffisamment échauffés avant de commencer vos séances d'exercice, pour que vous puissiez donner le meilleur de vous-même. Cela peut vous éviter d'être arrêté pour cause de blessure. Vous pourrez ainsi continuer à apprendre, à vous améliorer, et surtout, à vous amuser.

    Rappelez-vous de suivre votre rythme personnel et de ne pas tout donner dès le début de votre entraînement. Préserver son énergie est une technique que les athlètes plus âgés apprennent avec l'expérience. Cela peut vous aider à maintenir un rythme régulier jusqu'à la ligne d'arrivée. Pratiquer le sport régulièrement et intelligemment dès votre plus jeune âge vous assurera les meilleures chances de réussite. Qui sait où cela pourrait mener ?

Conseils pour les moins de 40 ans :

Conseil n°1
Si vous le pouvez, travaillez avec un coach. Leur expérience et conseils en technique, stratégie, programmes d'entraînement, nutrition et psychologie sportive vous aideront à progresser plus vite.
Conseil n°2
Concentrez-vous sur votre capacité physique une fois seulement que vous aurez développé votre technique. Apprendre la technique adéquate avant d'améliorer sa performance vous assurera de meilleurs résultats et un plus faible risque de blessures. Ce sont les compétences et les séries de mouvements de base que vous continuerez à apprendre et à améliorer au fil du temps. Economiser vos mouvements est une véritable stratégie, qui vous aidera à préserver votre énergie pour quand vous en aurez le plus besoin.
Conseil n°3
Augmentez lentement et progressivement l'intensité de votre entraînement. Si vous augmentez trop vite l'intensité de vos séances d'entraînement, vous vous exposez à des risques de blessures ou de foulures qui pourront ralentir votre progression. Donnez à votre corps le temps et le repos dont il a besoin pour s'adapter progressivement.
Conseil n°4
La patience est la clé. Apprendre des stratégies et des techniques efficaces demande de la patience et de la détermination. Vous connaîtrez des bons comme des mauvais jours, alors ne soyez pas trop frustré par les déceptions - ce sont d'importantes occasions pour apprendre !
Conseil n°5
Ayez confiance en vos capacités ! Souvenez-vous que même les meilleurs athlètes ont dû commencer quelque part. Il faut être patient et s'entraîner dur pour pouvoir maîtriser le sport que vous avez choisi.
Conseil n°6
D'abord la vitesse, ensuite la résistance. La résistance requise pour les sports d'endurance étant souvent développée avec le temps, les sports demandant des pics de vitesse et d'énergie intenses sont plus adaptés aux jeunes athlètes.
Conseil n°7
Amusez-vous ! Rappelez-vous toujours pourquoi vous courrez. Ne le faites pas pour impressionner les autres - faites le pour vous. Que vous souhaitiez vous lancer un défi personnel, poursuivre vos rêves, vous faire de nouveaux amis ou vous maintenir en forme, faites le avant tout pour vous faire plaisir.

Conseil pour les plus âgés


Il n'est jamais trop tard pour s'améliorer

  • People Stretching

    L'échauffement et la récupération deviennent d'autant plus essentiels après 40 ans. Les foulures répétitives et les déchirures musculaires peuvent prendre plus de temps que prévu à guérir définitivement. Quelques habitudes à inclure à votre routine d'entraînement peuvent vous aider à maximiser votre performance et éviter les arrêts de longue durée.

    Pour les athlètes plus âgés, une alimentation variée est la clé pour rester en bonne santé et maximiser ses performances. Consommer plus de légumes verts et de fruits alcalinisants (tels que la mangue, la papaye, le melon et les dattes) aide à diminuer le taux d'acidité de votre organisme et va réduire les pertes de tissu musculaire et de masse osseuse. Il est également recommandé de diminuer la pratique des sports de vitesse afin d'entraîner davantage sa force et sa puissance physique.

Conseils pour les plus de 40 ans :

Conseil n°1
Les entraînements doivent vous fatiguer, et non vous épuiser. Sachez vous arrêter avant d'atteindre vos limites.
Conseil n°2
Evitez plus de trois entraînements intensifs par semaine. Parfois deux suffisent.
Conseil n°3
Laissez votre corps récupérer et entraînez-vous à votre rythme. Si vous prenez trop de temps à récupérer entre deux séances, diminuez l'intensité ou la régularité de votre entraînement.
Conseil n°4
Entraînez-vous intensément pendant 2 à 3 semaines, puis arrêtez pendant une semaine afin de vous reposer et récupérer complètement.
Conseil n°5
Maintenez-vous en forme. Utiliser les bonnes attelles ou orthèses de maintien contribue à protéger les articulations affaiblies ou les problèmes musculaires récurrents. Il n'y a aucune raison que vous ne puissiez pas pratiquer vos activités favorites, tant que vous disposez du bon équipement et que vous restez en forme et en bonne santé.

Conseils pour l'échauffement et la récupération


  • La phase d'échauffement augmente progressivement votre rythme cardiaque et votre respiration, qui font circuler le sang dans votre corps afin de le préparer à l'activité. Effectuez une série de mouvements spécifiques au sport que vous pratiquez, afin d'assouplir les muscles sollicités et minimiser les risques de déchirures musculaires. La phase de récupération doit consister en une série de mouvements similaires, plus lents et moins intenses, afin d'étirer et de détendre les muscles.

Pédalez mieux

  • Javier Gómez Noya Carrying Bike

    Vous serez surpris d'apprendre que la pratique du vélo a le plus d'impact dans le bas du dos. Vos poignets peuvent être aussi concernés, tout comme vos genoux et vos mollets - gardez cela en tête lors de l'échauffement et de la récupération.

    Voici quelques bons conseils pour commencer :

     

    • Commencez par un échauffement non spécifique, comme un jogging.
    • Vous pouvez maintenant monter sur votre vélo. Pédalez pendant plus de 5 minutes, jusqu'à ce que vous commenciez à transpirer ou à être modérément essoufflé. Continuez en augmentant la résistance, si vous êtes sur un vélo stationnaire, ou créez des intervalles effort/repos en roulant sur des collines - vous pouvez créer des intervalles de vitesse si vous roulez sur du plat.
    • Ajoutez des intervalles rapides "hors selle" à votre échauffement - en restant en position assise.
    • Poussez sur vos membres supérieurs en inclinant le vélo de gauche à droite.
    • Si vous le pouvez, poussez sur les pédales avec vos orteils et vos talons alternativement.

    Exercices de récupération requis :

     

    • Restez assis sur la selle avec le dos droit en continuant de pédaler pendant quelques minutes.
    • Une fois descendu de votre vélo, étirez et détendez vos jambes et votre tronc.
    • Pour prévenir ou réduire les douleurs dorsales, répétez les extensions lombaires et la "posture du cobra" - en courbant le dos en arrière à partir de la taille.

     

    Si vous souhaitez poursuivre votre formation, pensez à utiliser un tuteur ou un support. Le soutien du genou FUTURO Performance aide à fournir un soutien du genou rigide, faible ou blessé. Pour les chevilles, le support de cheville FUTURO™ Comfort offre une compression immédiate et est idéal pour un soutien général et des activités à faible impact. Pour les poignets, le support de poignet sport FUTURO™ est adapté aux activités sportives et pour soutenir un poignet raide, faible ou blessé.

Nagez mieux

  • Javier Gómez Noya Swimming

    Nager nécessite un échauffement global de tout le corps d'environ 10 à 15 minutes. Concentrez-vous plus particulièrement sur les mouvements de vos épaules et de votre tronc. Vous pouvez vous échauffer dans l'eau et en dehors du bassin.

    Voici quelques bons conseils pour commencer :

     

    • Commencez par vous échauffer doucement hors de l'eau, en utilisant des cordes ou des bandes de résistance - cela augmentera votre amplitude de mouvement.
    • Une fois dans l'eau, alternez les exercices pendant 6 minutes - une minute de nage rapide, deux minutes de nage lente.
    • Changer rapidement de styles de nages fonctionne également - alternez par exemple entre le crawl et le dos crawlé.
    • Pour la phase de récupération, répétez tous les styles de nage effectués pendant l'entraînement à une faible allure et en respirant fréquemment.
    • Une fois hors du bassin, effectuez des étirements statiques en sollicitant tout votre corps.

    La natation a tendance à exercer moins de stress sur les articulations et les muscles, mais envisager l'utilisation d'une attelle ou d'un soutien pourrait être utile pendant l'entraînement. Le stabilisateur de poignet pour toutes les activités FUTURO™ stabilise et soutient le poignet douloureux, faible ou blessé, même dans des environnements humides.

Courrez mieux

  • Javier Gomez portant un support de genou Futuro et un jogging

    La course à pieds est un sport intense, il n'est donc pas surprenant que cette activé cause plus de blessures qu'aucune autre. L'échauffement et la récupération sont la clé de la réussite de vos entraînements et compétitions. Votre échauffement doit durer entre 10 et 15 minutes. Commencez par un footing et des exercices visant à augmenter votre amplitude de mouvement.

    Puis devenez plus spécifique :

     

    • Echauffez les muscles et les articulations de vos membres inférieurs en pratiquant des exercices de course, de sprint et de step-up.
    • Les foulées bondissantes conviennent tout particulièrement à l'échauffement des articulations - sautez rapidement le genou en l'air puis frappez le talon sur votre fesse.
    • Courrez en avant jusqu'à atteindre votre vitesse maximum, puis courrez lentement en arrière - cet exercice prévient les risques cardio-vasculaires et les risques d'entorses.
    • Courrez sur le côté en croisant vos jambes - cet exercice améliore la coordination neuromusculaire et renforce vos appuis, prévenant ainsi les risques d'entorses.
    • Pour la phase de récupération, courrez plus lentement et moins longtemps.
    • Ralentissez jusqu'à atteindre un rythme de marche rapide que vous effectuerez pendant quelques minutes.
    • Complétez la récupération avec des étirements statiques des muscles de vos jambes.

    Même avec un échauffement et une suppression des blessures et des entorses peuvent se produire - considérez pourquoi la blessure s'est produite en premier lieu - un changement de technique ou de programme d'entraînement peut aider. Dans la perspective d'un objectif ou d'une compétition lorsque vous ne voulez vraiment pas vous arrêter, une attelle ou un soutien peut fournir un soutien à certaines parties du corps, pendant et après l'entraînement. Le stabilisateur de cheville FUTURO™ Performance aide à stabiliser et à soutenir les chevilles faibles, douloureuses ou blessées. Les supports de genou FUTURO™ peuvent soutenir les genoux raides, faibles ou blessés et le stabilisateur de genou FUTURO™ Performance assure la stabilisation du genou blessé ou instable lorsqu'il est actif.


Suivez la marque FUTURO™ sur
FUTURO™ est une marque de 3M.
Changer de site
Suisse - Deutsch | Français